« Chacune de mes blessures a créé une perle. »
Alexandro Jodorowsky


ACCUEILNEWSMON APPROCHEPOUR QUI ?FORMATIONSMON PARCOURSCONTACTBIBLIO



(Technique de StIMulations SensOrielles Alternées)


Une bonne nouvelle. Ce n’est pas l’évènement qui génère le traumatisme, mais la façon dont nous réagissons à cet évènement, où plutôt le type de réaction que va « choisir » notre organisme face à cet évènement : fuite, combat, impossibilité d'agir (appelée aussi figement ou inhibition d'action).
En effet, si c'était l'évènement qui générait le traumatisme nous serions définitivement « marqués à vie » car il est, bien sûr, impossible à postériori de modifier un évènement du passé.
De plus, il n’y a pas de « petit » ou de « gros » traumatisme.
Il y a des évènements auxquels nous n’avons pas pu faire face en fuyant ou en luttant. Nous avons donc dû y faire face en nous figeant, en nous immobilisant, sans ensuite avoir pu, ou su « dérouler » complètement le processus biologique qui nous aurait permis d'éviter le traumatisme et qui aurait consisté à « défiger » ce qui avait été figé.
Pour une même situation de danger vécue par 5 personnes, toutes ne seront pas forcément traumatisées. Tout dépendra de la stratégie utilisée par chaque personne ou, plus exactement, par la stratégie « choisie » par leur « cerveau reptilien », le « cerveau de la survie » pour faire face au danger.
Cet outil est particulièrement bien adapté dans ce type de situation, car il permet un retraitement inconscient des données par le cerveau.
Les personnes adoptent alors spontanément un point de vue nouveau sur l'évènement traité, beaucoup plus positif.

Quelques explications !
est issue de l’EMDR©. (Technique de traitement des traumatismes par les mouvements oculaires)
L’EMDR© a été popularisée en France par David Servan-Schreiber avec son best-seller « Guérir ».
Cette technique qui, au départ, mettait en jeu le mouvement des yeux, a ensuite été étendue à l’ensemble des sens, en prenant différentes appellations.
Par des stimulations sensorielles alternées (droite gauche, gauche droite, etc.), que se soient des stimulations oculaires, auditives, ou tactiles (tapotements sur les épaules, les mains ou les genoux), cette technique permet de se libérer, de se délester, de la charge émotionnelle négative d’un évènement traumatisant et de le retraiter afin qu’il soit correctement et positivement assimilé.
D’où vient cette technique ?
Dans le passé, on retrouve déjà l’utilisation de cette faculté lors des danses tribales (passage rythmé d’un pied sur l’autre)
Les premiers effets des techniques d’intégration neuro-émotionnelle par stimulations bilatérales ont été observés, étudiés et mis en évidence dès 1960 par quelques chercheurs dont le Dr Francis Lefebure.
C’est en 1987 que la psychologue californienne Francine Shapiro découvre qu’un mouvement des yeux de gauche à droite et de droite à la gauche lui apporte un état de mieux être. Ses travaux de recherche allaient être diffusés dans le monde entier.
Le déroulement d’une séance
Le thérapeute invite la personne à visualiser l’évènement traumatique tout en lui demandant de rester attentif à son ressenti corporel.
Le protocole TIMO permet de soulager et de faire disparaitre l’impact émotionnel de l’événement par les stimulations sensorielles.
A qui s’adresse cette technique ?
Cette technique trouve son utilité auprès des personnes qui souffrent de stress émotionnel lié à un traumatisme : les victimes d’accidents, de catastrophes naturelles, d’attentats, de sévices (physiques et moraux) et d’autres actes de violence perpétrés dans des contextes divers...
Elle s’adresse aussi aux personnes souffrant de séquelles variées : troubles anxieux (phobies, angoisses…), peurs fortes et inexplicables, troubles du comportement alimentaire et/ou sexuel, troubles psychosomatiques…
aide à soulager tous types de traumatismes qui nous empêchent de vivre et d’évoluer sereinement.



Retour