« Chacune de mes blessures a créé une perle. »
Alexandro Jodorowsky


ACCUEILNEWSMON APPROCHEPOUR QUI ?FORMATIONSMON PARCOURSCONTACTBIBLIO


MISE EN EVIDENCE
DES DIFFERENTES STRATEGIES POUR FAIRE FACE AU DANGER
(Tiré de : Eloge de la fuite - Henri Laborit)

Une expérience a été menée sur des rats.
Un rat est enfermé dans une chambre à deux compartiments dont l’un est équipé d’un sol électrifié qui permet de soumettre le rat à une stimulation électrique.
Cette stimulation est précédée de quelques secondes par des signaux lumineux et sonores, qui permettent d’alerter le rat.
L’expérience consiste en des séances de 7 minutes par jour pendant sept jours consécutifs.
Il a été constaté que :
Si l'animal peut agir, c'est-à-dire fuir dans le compartiment d'à côté, cette stimulation électrique ne provoque pas d'hypertension stable.
© Ptiluc © Ptiluc

Si, par contre, la porte de communication entre les deux compartiments est fermée, l'animal ne peut pas fuir. Le rat présente rapidement un comportement d'inhibition motrice.
© Ptiluc © Ptiluc

Après les sept jours d'expérimentation, il présente une hypertension artérielle stable, retrouvée encore plus d'un mois après, alors que les séances sont interrompues depuis au moins trois semaines.
Si on place maintenant deux rats ensemble, la porte de communication entre les deux compartiments est fermée, les rats ne peuvent s'échapper. Ils combattent et extériorisent leur agressivité par une action sur l'autre.
© Ptiluc © Ptiluc

On constate que ces animaux ne font pas d'hypertension chronique.
Conclusion :
Lors de ces expériences Henri Laborit met en évidence l'impact physiologique (l'hypertension) de chacune des trois stratégies que le rat peut adopté.
Comme on peut le remarquer, même si elle est adaptée pour sa survie, l'inhibition est la réponse qui laisse un marquage à long terme sur l'organisme du rat.


Retour